L'histoire du CEPL

Petite histoire du CEPL

Épisode n° 1

La création de notre association remonte à 1995 lorsque le Comité National des Raids Équestres d’Endurance (CNREE) a initié une « régionalisation » rendue nécessaire par le développement continu de l’endurance et le rapprochement avec la Fédération Française d’Équitation (FFE), elle-même régionalisée en « ligues ».
Le 7 avril 1995 ont donc été déposés les statuts du Comité Régional d’Endurance des Pays de la Loire (ce CREPL est rapidement devenu sur le logo le CEPL pour ne pas induire de confusion avec les CRE, Comité Régionaux d'Équitation qui remplaçaient les "ligues") avec pour missions d’informer, de structurer et de développer la pratique de l’endurance.
Jack Bégaud, qui pratiquait l’endurance à haut niveau depuis plusieurs années, en fut le premier Président. Autour de lui, se sont rassemblés des cavaliers et/ou des organisateurs des cinq
départements, tous animés du même désir de partager leur goût pour cette discipline d’extérieur, à la fois sportive et conviviale.

Il faut savoir qu’à cette époque, la discipline n’était pas gérée par la FFE.En effet, le CNREE l’administrait depuis déjà une vingtaine d’années. L’organisation des
épreuves, les jurys, la publication des résultats… tout était assuré par des bénévoles des associations régionales et transmis, pour enregistrement et archivage des données, au Comité
National. Ce dernier délivrait aussi les licences.

En 1995, lors de la création du CEPL, il y avait 177 cavaliers ligériens licenciés en endurance et un peu plus de 3200 en France.
Notre premier « gros projet », pour cette année 1995, fut l’organisation des premiers Championnats de France des jeunes, à l’École Nationale d’Équitation de Saumur, le 29 octobre.
Une réussite qui a contribué à faire connaître notre région dans l’univers de l’endurance française.

L'incorporation de notre discipline au sein de la FFE a eu lieu en 1995 lors de la signature de la première convention entre la FFE et le CNREE qui intégrait ce dernier au sein de la Délégation Nationale aux Sports Équestres (DNSE) d'alors, ainsi que tous les comités régionaux d'endurance. Nos licences étaient désormais celles de la FFE. Puis progressivement, sur quelques années, la gestion des inscriptions, des résultats et l'enregistrement des qualifications ont été transférés à la FFE.
Cela a allégé la tâche du CEPL mais l’association est restée la cheville ouvrière de l'organisation "humaine" de l'endurance dans la région : délivrance des licences aux cavaliers indépendants, élaboration concertée du calendrier des épreuves, formation et répartition des juges, matériels mutualisés (dossards, chronomètres, etc.), aides diverses, voire dotations pour les championnats de jeunes ou régionaux …/…


Marie Christine Chalandre
Membre du CEPL